LA CAVE DE MSTISLAV ROSTROPOVICH JEUDI 29 NOVEMBRE 2018 DROUOT

Celliste hors pair et chef d’orchestre exceptionnel, Mstislav Rostropovich (1927-2007) fut sans doute l’une des plus grandes figures de la musique du XXe siècle. Parallèlement à sa carrière, Rostropovich et son épouse, la grande soprano et diva du Théâtre du Bolchoï, Galina Vishnevskaya, ont constitué deux collections importantes – d’œuvres d’art et de vins – à leur image : celle d’un couple épicurien et fervent défenseur de sa liberté culturelle. Leur importante collection d’art avait été acquise en 2011 par un amateur russe.
« Nous gardons de nos parents le souvenir d’un couple curieux, gourmet et heureux de découvrir les traditions et la gastronomie des pays où ils se produisaient. Notre père, amateur en particulier des merveilles que peut offrir le terroir français, a constitué au fil du temps une cave pour y retrouver ces nectars qu’il aimait tant. Pour lui, comme pour notre mère, cette collection devait être entreposée en France, pays d’accueil de notre exil, d’où provenait de surcroît la plus grande partie des grands crus qui la constituait. C’est donc naturellement que leur cave a été créée à Paris, dans le XVIe arrondissement où nous résidions », ont précisé Elena et Olga Rostropovich, filles du couple de collectionneurs.
En constituant sa cave, Mstislav Rostropovich a choisi de marquer les événements importants de sa vie et de celle de sa famille. Ainsi, à l’année de sa naissance, en 1927, s’ajoutent également des vins de 1926, l’année de naissance de son épouse, Galina Vishnevskaya, l’année de leur mariage en 1955, de la naissance de leurs filles Olga, en 1956, et Elena en 1958. La carrière musicale du violoncelliste et les réussites professionnelles de la cantatrice sont également représentées par des millésimes. Leur exil en 1974 aux États-Unis, le concert qu’il donna le 11 novembre 1989 au pied du mur de Berlin lors de sa chute, la renaissance de la Russie sont également des dates qu’il immortalisa en enrichissant sa cave. De grands classiques figurent parmi les vins de sa collection, tels que les domaines bordelais de Lafite et Latour. Le goût de Mstislav Rostropovich pour les bourgognes est également illustré, notamment par Henri Jayer, Georges Mugneret, René Engel. Il entretenait des liens étroits avec certains producteurs du Champenois, aussi n’est-il pas surprenant de compter en nombre des bouteilles de Pommery, Krug et Moët & Chandon. Les vins étrangers, enfin, seront aussi représentés, d’Espagne, d’Italie et d’Argentine. De nombreuses bouteilles de la collection affichent des étiquettes personnalisées, au nom de Rostropovich, symbole du respect, de l’admiration et de l’amitié de certains producteurs à son égard.
Une étiquette de la vente, garantissant la provenance, sera apposée sur chaque bouteille.